lespacearcenciel

Escherichia Coli et les Huiles essentielles.

L’équipe de Aroma Essentiel s'est posée la question de l'efficacité des huiles essentielles sur la bactérie Escherichia Coli, qui fait polémique actuellement.

Nous avons interrogé Dominique Baudoux, Pharmacien aromatologue et PDG  de Pranarôm International

Il nous a livré la réflexion suivante.

Escherichia Coli et les Huiles essentielles sur AROMA -ESSENTIEL


E. Coli… inquiétant ?

Il convient d’abord de donner une information générale et objective sur E. Coli (Escherichia Coli). C’est une bactérie fréquente du tube digestif de l’homme et des animaux. La plupart des souches de E. Coli sont sans danger. Certaines souches entérohémorragiques (ECEH) provoquant des intoxications alimentaires graves par la consommation d’aliments contaminés (viandes mal cuites, légumes mal lavés).

 

Les symptômes des maladies provoquées par E. Coli sont les crampes abdominales, les nausées et vomissements et les diarrhées évoluant vers des diarrhées sanglantes. Chez la plupart des patients, la guérison est obtenue en 10 jours, mais chez certains autres, l’infection peut conduire à une affection mortelle caractérisée par une défaillance rénale aigue, une anémie hémolytique et une thrombopénie.

 

Le réel problème réside dans l’inefficacité des antibiotiques sur cette souche bactérienne particulièrement résistante. On comprend mieux les craintes du monde médical devant le développement de cette infection sans aucun moyen pour l’arrêter. Nous connaissons l’activité bactéricide (destruction de la bactérie) de plusieurs huiles essentielles au spectre anti-infectieux large. L’une des plus puissantes et des plus intéressantes dans cette situation reste la cannelle de Chine et la cannelle de Ceylan (écorce). En effet, l’évaluation de leur activité se mesure par la même méthode de biologie clinique que celle utilisée pour les antibiotiques. Les preuves existent et permettent une alternative efficace aux antibiotiques et ce n’est pas la première fois que les huiles essentielles chémotypées soignent, par exemple, les infections urinaires à E. Coli.

 

La première recommandation concerne l’hygiène alimentaire : laver les fruits et légumes plusieurs fois en ajoutant un peu de vinaigre à l’eau de lavage, cuire les viandes à risque suffisamment (attention aux burgers et américains !), se laver les mains avec un détergeant avant le repas ou, à défaut, notre gel antibactérien Aromaforce.

 

Pour une protection optimale, rien n’est plus simple : Origan capsule : 1 capsule matin et soir aux repas, 5 jours sur 7 pendant 3 à 4 semaines. A répéter selon la présence du risque infectieux. Nous faisons donc la même prévention que celle nécessaire pour les voyages en régions tropicales.

 

En cas d’infection déclarée, il faut obligatoirement utiliser la voie orale avec des capsules à raison de 3 capsules 4 fois par jour pendant 3 jours, puis 3 capsules 3 fois par jour pendant 7 jours supplémentaires (par exemple, Touristarom capsules de Pranarôm).

 

De plus, la synergie suivante doit être combinée à la voie orale :

 

HECT Cannelle de Chine (antibactérien).......3 ml

HECT Giroflier (antibactérien)......................3 ml

HECT Basilic exotique (antispasmodique)....3 ml

HECT Menthe poivrée (antispasmodique).....3 ml

HECT Ciste ladanifère (antihémorragique)....2 ml

HV Noyaux d’abricot..................................16 ml

 

S/ 20 gouttes sur le ventre toutes les heures (8 à 10 fois par jour) pendant une durée minimale de 5 à 7 jours.

Le traitement utilise des huiles essentielles caustiques, raison pour laquelle nous les diluons dans une huile végétale. Il se pourrait cependant qu’une rougeur légère apparaisse. Rien de plus normal sauf si le patient a une peau très sensible et/ou allergique.

 

Devant l’absence de moyens médicamenteux, il y a urgence d’ouvrir son esprit vers d’autres outils thérapeutiques actifs. En infectiologie, les huiles essentielles priment sur tous les autres moyens. Sachons nous rappeler que le Tea Tree ou Arbre à thé détruit, preuve à l’appui, un virus H1N1… l’histoire n’est qu’un éternel recommencement. Les huiles essentielles soignaient la peste au Moyen Age ; aujourd’hui, elles soignent d’autres fléaux à peine différents.

 

Songez-y, car ce sont les médicaments du futur.

 

TEXTE DE

Dominique Baudoux

Pharmacien aromatologue

PDG Pranarôm International

 

Aromatiquement votre

Jean pierre pour AROMA-ESSENTIEL.

Vues : 322

Commentaire de monica le 9 juin 2011 à 19:52

Ah! Merci infiniment !  Extraordinaires Huiles essentielles ...

Avec toute ma reconnaissance

 

Monica

Commentaire de florin Catherine_Noëlle le 13 juin 2011 à 19:22

Coucou Jean-Pierre,

Je réfléchissais justement que les huiles essentielles pouvaient soigner cela et je pense aussi à une bonne cure de charbon !

Laver les légumes avec de l'eau alcaline forte ne peut que nettoyer en profondeur les fruits et légumes et surtout consommer le plus possible local ou encore mieux du jardin !

J'ai un article interessant sur le sujet ou l'on parle également de l'argent coloïdal bien sur et que penses tu de l'extrait de pépin de pamplemousse ?

Je pense que avec tout se que nous connaissons de naturel nous sommes à même de nous protéger et nous soigner le cas échéant.

Merci à toi Jean-Pierre

Catherine

Commentaire de florin Catherine_Noëlle le 13 juin 2011 à 19:32

Mon compagnon qui a eu une infection du coeur du à un streptocoque rentré dans la sonde de sa pile cardiaque lors de son changement en hopital a eu des résultats positif lorsque je lui apportais de l'eau de source avec de l'HE de citron !

Comme cette HE détruit le staphylocoque doré j'ai tenté la chose et dès qu'il se sent faible il en fait des cures et depuis 5 ans ses analyses de sang son au top !

Tout est dans la nature nous n'avons pas besoin de molécule synthétique pour nous soigner !

Je récolte en ce moment de la reine des près qui correspond à l'aspirine, je viens de faire aujourd'hui en jour fleur la préparation de l'huile rouge au millepertuis, fabuleuse pour tellement de chose !

Redevenons responsable, marchons le long des chemins, observons la nature et récoltons ces plantes porteuses de vie !

J'ai également de la valériane mais là je ne ramasse pas car les fleurs sont vraiment toxique mais tellement géniale en jus pour protéger des gelées tardives ou précoces pour nos fruits, céréales et légumes ( en biodynamie : diluée et dynamisée puis pulvérisée ).

Le mille feuille est également en fleur actuellement pour vos tisanes digestives ainsi que la guimauve, mauve sauvage pour vos tisanes calmantes.

Catherine

 

Bonne découverte à chacun et bien sur je peux conseiller ceux qui le désirent.

Commenter

Vous devez être membre de lespacearcenciel pour ajouter des commentaires !

Rejoindre lespacearcenciel

Partenaires

Annonces

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

Faire un Don

© 2017   Créé par lespacearcenciel.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation